Tour-Maubourg
Armé de sa MPC, Tour-Maubourg est un artiste en sur-régime. S’il y a des producteurs qui créent un album tous les dix ans et ceux qui produisent un morceau par jour, ce jeune musicien natif de Bruxelles fait partie de la seconde famille.

Sa musique, subtile synthèse de jazz et de house, mélangeant des sonorités festives et mélancoliques, apparaît comme un hommage à ses influences incarnées par Chet Baker ou Bill Evans ainsi qu’aux artistes plus contemporains qui façonnent l’univers du jeune producteur (St. Germain, Moodymann, Christopher Rau...).

Bellaire
Issu d’une formation musicale classique (saxophone, clarinette), Bellaire est d’abord passé par le Hip-Hop avant de découvrir la House qui lui permettra de combiner par la suite ses instruments à vent aux samples hip-hop qu’il affectionne et ainsi créer sa propre empreinte.

Avec son premier EP « Paris City Jazz », il enchaine les dates en France et à l’étranger (Londres, Liverpool, Berlin, Hamburg, Anvers, Brussels..) et obtient le support d’artistes comme Detroit Swindle ou de médias comme Trax et Dure Vie.

Déborah Aime La Baguarre
Composé de cinq titres, la nouvelle recrue du label underground Boxon Records se débrouille plutôt à merveille avec des bangers électro faussement désuets comme « Away » conviant la divine voix de Chine Laroche mais également le plus enlevé « Spices » avec l’interprétation entraînante de Chester Brown. Pour le reste, on tapera du pied sur des morceaux house parsemés d’influences funk et de disco comme les trépignants « Yes ! » et « Ain’t No Traffic Jam » aux kick bien puissants.

Il ne manque plus qu’un raffiné « Today Together » pour que Deborah Aime La Bagarre puisse se ranger dans la case des DJ/producteurs house du futur. Il produit une House certes belliqueuse, mais surtout soulful et communicative. Bassline et piano en tête !

Falafef
Falafef c’est une sorte de salade de fruit survitaminée. Il affectionne tout particulièrement les sonorités Soul, Disco, Funky, Jazz et Bossa Nova. En matière de musique électronique, il tient véritablement ses influences des légendes de Detroit et Chicago, que sont Omar S et Paul Johnson pour le plus grand plaisir de nos sens.

Ses sets, mêlant perles Disco/Funk, House, en passant par des courants plus Deep, Acid, Breakbeat, Techno et Early Trance, Falafef insiste surtout sur une sélection variée et unique.